Collège Léon Blum Retrait recours A.N.V

Actualités, éducation, urbanisme,

Communiqué A.N.V « Association Notre Villepreux »

Retrait recours collège Léon Blum : faisons confiance à la nouvelle équipe municipale.

Le 17 décembre 2019, le conseil municipal, par 9 voix « POUR » ( M Mirambeau et le groupe des élus de Mme Sevin-Montel) , 4 Contre (Opposition), 10 abstentions ( Villepreux Naturellement) a voté la vente du terrain de gymnase du collège Léon Blum à ADI Promotion, promoteur de Kaufmann et Broad pour la construction d’a minima 5700 m2 habitables pour le prix de 3 Millions d’Euros.

En 2013, ce terrain avait été estimé par les domaines (organisme public) et mis au projet de vente à OGIC à 4,8 Millions d’Euros, avec un environnement bien différent et moins valorisant (avant la construction du quartier HDM et le parc naturel).En 2013 la ville avait motivé et appuyée cette vente par des projections statistiques pour les collégiens ne devant jamais dépasser 598 élèves.

La ville a également prétendu dédier le nouveau gymnase Hauts-du-Moulin au collège pour se séparer du terrain et de la salle de sport du collège.Le département a donc été convaincu de se désister de son terrain de sport cadastré AK 92 sur la base de ces prévisions afin que la ville puisse le mettre en vente.

L’évolution démographique de Villepreux et des effectifs des collégiens dans les années à venir faisaient craindre la saturation de la structure du collège prévue initialement pour 600 élèves. Ils sont d’ores et déjà dépassés et désavouent les chiffres et prévisions de la municipalité en la matière.

A noter que pour la rentrée 2020, le collège Léon Blum compte déjà 658 élèves, dont plus de 160 élèves en 6ème, répartis en 6 classes, alors que les HDM ne sont pas encore totalement livrés et que de nombreux autres logements et quartiers sont en construction ou inscrits aux projets.

A noter l’information du département qui est ancienne sur la projection démographique de la ville et qui se base sur des données non mises à jour et erronées.

A noter que le collège ne dispose plus de terrain de sport fermé alors même qu’il dispose d’une section sportive et que pour cette raison les collégiens font sport au nouveau gymnase HDM en bloquant les créneaux horaires jusqu’à 17h00.A noter une saturation des créneaux horaires du gymnase HDM initialement prévu pour les différents et nouveaux quartiers et la population, avec un manque de place disponible pour les associations sportives qui doivent aussi répondre à l’évolution démographique de la ville.

A noter un plan de construction d’un immeuble avec ouverture directe sur la cour de récréation du collège en face du futur parc « la Pépinière ».A noter la justification de cette vente par le remboursement de construction du gymnase ou de l’école à hauteur de 2 millions d’euros, alors que les fonds ont été versés par Kaufman à la ville pour sa quote-part de participation à ces constructions et qui ont été utilisés non pas pour le gymnase mais pour rembourser la dette et pour bonifier les comptes avant les élections de 2014. Aujourd’hui, nous retrouvons ce trou budgétaire décidé par les élus de 2014 qui sont pour certains toujours aux responsabilités.

Des retours des conseillers municipaux, nous avons pu remarquer qu’ils ne connaissaient pas réellement le dossier du collège pour lequel ils avaient voté le 17/12/2019 et les conséquences de leur vote, avec des pertes essentielles pour la ville et l'avenir de ses enfants.

Pour toutes ces raisons, la vente du terrain du collège, viabilisé et immédiatement constructible dans un environnement de qualité à l’entrée et proche du centre-ville et face au parc public, faisant partie d’un des derniers joyaux de la ville (nos terrains publics), avait attiré notre attention et notre désapprobation dès janvier 2020 et nous avions ainsi déposé un recours contre le délibéré du conseil municipal du 17/12/2020 que nous considérions irresponsable.

Nous avions demandé que l’extension du collège Léon Blum ou d’une salle de sport dédiée comme dans tout collège fasse partie du projet de la future construction, pour que les enfants ne soient plus obligés de quitter l’école par groupes et de traverser deux routes passantes pour aller en cours de sport à 500 mètres de l’enceinte du collège. Nous avions également demandé que le prix de vente au m2, si vente, soit réévalué conforme à l’avis 2013 des « Domaines » en prenant en considération l’emplacement privilégié et central de ce terrain face au grand parc de la ville.

La nouvelle municipalité, qui s’était abstenue de ce vote à l’époque, mais qui de fait a ainsi permis cette vente, ne s’est jamais positionnée clairement sur ses intentions sur le projet.

Cependant la nouvelle équipe municipale annonce avoir une volonté de dialogue et de prise en compte des impératifs de la ville, de l’éducation et de l’écologique. Nous souhaitons y croire.

Nous considérons que, pour des représentants et citoyens responsables, ce terrain du gymnase du collège doit être dédié en priorité et en toute logique aux enfants de Villepreux et à l’évolution de notre infrastructure éducative. Dans ces conditions, en toute bonne volonté et transparence, nous faisons le choix de faire confiance à la nouvelle majorité en envisageant de retirer notre recours contre la vente du terrain de sport du collège Léon Blum et en donnant toute latitude au conseil municipal pour élaborer et présenter avec sa nouvelle équipe un projet cohérent et responsable pour les Villepreusiens et ses enfants.

Nous souhaitons vivement la réussite de ce projet et nous resterons bien évidemment vigilants sur tous les points précédemment évoqués.

Rien ne se fera sans les Villepreusiens et ses enfants.

A.N.V

NB : Toutes les données de l’ANV sont factuelles et publiques et basées sur des documents officiels disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.