Halte à la taxation cachée

Gouverner par la taxation !

C'est ce qu'on vous apprend à l'école politique.

Il s'agit de la principale source de revenus connue des hommes politiques.

L'argent et la rémunération de votre travail n'est pas à vous et l'état a un droit sur vos ressources. Les impôts sont essentiels à un pays mais tout le monde doit y participer.

La France est désormais Champion d'Europe de fiscalité, 10% des Français payent 70% des impôts. Il y a progressivement la paupérisation de la population active et des classes moyennes.

Toutes les taxes évidentes et cachées augmentent : CSG, carburant, TVA, impôts sur les revenus etc.

Et quand on proteste, on nous oppose systématiquement l'intérêt général ! Nous pensons que l'intérêt général est une meilleure gestion de l'argent public par des gens qui ont ou qui ont eu une expérience professionnelle ou de vie et qui payent eux-mêmes beaucoup d'impôts en tant que contribuables.

Le gouvernement a annoncé la suppression de la taxe d'habitation qui finance en grande partie les communes, qui est payée par tous les habitants qui profitent des services communaux et qui vivent dans une ville qu'ils soient locataires ou propriétaires.

Le gouvernement a promis de compenser cette taxe à l'euro près envers les communes. Ce dégrèvement doit être indexé initialement sur les revenus ( ce sont encore les mêmes qui continueront de payer ! ) pour disparaître en 2023.

Les revenus liés à la suppression de cette taxe seront figés en 2023. De sorte, les nouvelles habitations après 2023 ne rentreraient pas dans la base de calcul des reversements de l'état. Ainsi, le potentiel retour fiscal sur développement local sera bloqué. Il est opportun de prendre également en compte les capacités de reversement de l'état.

Or dans les faits, le pays est fortement endetté et il n'y a pas de ressource. L'état n'a jamais respecté ses engagements envers les communes ou les régions.

Il y a forcément une nouvelle taxation cachée en parallèle. Les candidats LREM aux sénatoriales prônaient l'invention d'une nouvelle taxe par les élus locaux mais ils ont été très vite invités au silence.

L'évolution que nous redoutons et qui s'observe, est le transfert progressif de la taxe d'habitation vers la seule qui persistera , soit la taxe foncière.

Dans un premier temps, les propriétaires verront leur taxe d'habitation augmenter pour compenser ceux qui ne la payent plus avant un transfert probable sur leur taxe foncière.

Vous retrouvez ci-dessous les ressources fiscales de Villepreux ( 2016):

Si l'état vient à être défaillant, ce seront les propriétaires qui compenseront la taxe communale.

Si bien que ce seront les propriétaires qui participeront principalement aux charges communales, et non pas tous les habitants.

80% des villepreusiens sont propriétaires.

Les propriétaires sont dans le collimateur. L'ISF supprime la part de fiscalité sur l'argent et la fortune liquide pour ne l'assoir que sur la fortune immobilière ou l'IFI.


Les français qui sont attachés à leur terre, à leur maison et à leur territoire sont pénalisés alors qu'ils font tourner les villes et les communes par leur participation fiscale.

En retour, les propriétaires ne reçoivent rien de leurs communes. Ils sont pénalisés car considérés comme favorisés : le repas de leurs enfants scolarisés est plus cher d'un facteur de 1 à 4 par rapport à celui qui ne payent pas d'impôt. La garderie périscolaire ou les crèches sont encore fonction de vos impôts et vous bénéficiez de moins en moins d'allocation familiale qui est un principe universel lié à chaque enfant.

Dès que nous demandons un service potentiellement payant à la commune, ils vous réclament vos relevés d'imposition et la sanction tombe : plus vous payez d'impôts, plus cher vous payez les services communaux.

Et au sein de ce système, les retraités sont les dindons de la farce. Certains politiciens considèrent que cette population est plus riche car elle a remboursé sa maison, qu'elle consomme moins et qu'elle a plus d'économies.

Et enfin, quand vous disparaissez, l'état viendra se servir à nouveau et largement sur votre patrimoine que vous ne pouvez pas librement transmettre. Et pourtant il s'agit de l'argent à maintes fois taxé pour payer votre patrimoine et qui sera de nouveau confisqué pour partie.

Nous proposons et nous demandons l'amélioration des services communaux à notre niveau. Les famille déviraient bénéficier de nouveaux services à prix fixe sans indexation à leurs impôts :

  • harmonisation des prix à la cantine publique (quand vous allez dans un restaurant , ils ne vous demandent pas votre relevé d'impôts avant de vous présenter la note). Ce prix doit baisser pour les contribuables à la ville. Ces services doivent être gratuits voire une participation symbolique pour les chômeurs ou les personnes sans emploi non indemnisés.
  • une harmonisation des prix de garderie. Ce prix doit baisser pour les contribuables à la ville.
  • Trouver une solution de mobilité interne à la ville pour la population en facilitant l'interconnexion inter-quartier, ouvert aux personnes à mobilité réduite et aux familles sans coût supplémentaire .
  • la création d'un pass avantage communal en négociation avec les commerçants pour bénéficier des remises et des prix avantageux pour les villepreusiens contribuables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.