Non aux HLM sur le terrain du collège

Révision du PLU

Avis de l’enquêteur Public M. J Y Laffont

Conseiller Général IGAS nommé par le président Tribunal Administratif Versailles

Le rapport complet est consultable sur le site de l’association Notre Villepreux :  www.notrevillepreux.fr ou  le site de l’agglomération de SQY

Une enquête publique pour la révision du PLU a eu lieu en juin 2021. L’enquêteur public retient principalement une seule recommandation en s’étonnant de l’immobilisme ou l’inaction de la municipalité devant la saturation de son collège et d’une manière générale le défaut d’infrastructures qui doivent accompagner toute expansion démographique de la ville.

Nous vous informons au préalable que la ville souhaite construire sur le terrain des bulles du collège à l’entrée de la ville une résidence de 85 HLM au lieu d’une extension du collège avec gymnase scolaire intégré.

Par ailleurs ANV se bat depuis 2 ans pour l’extension du collège avec sa salle de sport sur cette parcelle qui lui était affectée depuis 30 ans.

Ainsi vous pouvez lire dans le rapport :

Page 6 du rapport :  La commune a connu, entre les deux derniers recensements, l’un des plus fort taux d’accroissement de population des Yvelines : 10,03% à Villepreux contre 1,68% en moyenne pour le département.

Page 22 du rapport  : l’impact du projet de construction de 85 logements sur la fréquentation d’un collège déjà plus que saturé mérite d’être pris en considération. La commune ne peut pas s’appuyer sur le seul silence du Conseil Départemental, certes responsable de la gestion des collèges, pour affirmer qu’il n’y a pas de problème. Elle doit donc s’attacher autant que faire se peut, à concilier l’extension du nombre de ses logements nouveaux avec les capacités des infrastructures publiques dont le collège n’est qu’un exemple parmi d’autres.

Page 44 du rapport : L’avenir de la parcelle AK382 (les bulles du gymnase) et l’agrandissement du collège. Cette zone fait l’objet d’un PAPAG et d’un sursis à statuer, et la municipalité y a prévu la construction de 85 logements sociaux. Si l’évolution réglementaire prévue dans le projet de modification ne pose pas de problème, on ne peut qu’être étonné que la saturation du collège voisin, qui sera encore accentuée par la construction des logements nouveaux, ne fasse pas partie des préoccupations de la municipalité, au moins de manière annexe dans ce document. Certes les collèges sont gérés par le conseil départemental, mais si les communes n’attirent pas l’attention de ce dernier sur leurs problèmes futurs, il y a peu de chance qu’il en fasse une priorité.

ANV : Oui les villepreusiens sont également très étonnés Monsieur l’enquêteur Public.

Page 46 du rapport :  deux seules recommandations de l’enquêteur public:

  1. que la commune de Villepreux prenne les dispositions nécessaires pour éviter la sur saturation du collège
  2. que la commune de Villepreux précise ses intentions en ce qui concerne la zone UP

Nous disons : Non à la construction des HLM sur le terrain du gymnase du collège AK 382 à l’entrée de la ville.

Le collège de Villepreux est construit en 1990 pour 9000 habitants avec une capacité de 600 élèves et un gymnase intégré. Il est aujourd’hui en saturation.

Les infrastructures de Villepreux n’ont pas suivi l’évolution démographique de la ville par manque d’anticipation.

Le collège a eu un effectif de 658 élèves en 2020 puis 700 en 2021 et une projection de 730 élèves en 2022 qui  va progresser avec les projets d’expansion de la ville.

Les capacités de la nouvelle école des Hauts-du-Moulin sont également dépassées et la ville doit ouvrir de nouvelles classes au centre-ville.

Devant les projets de construction de HLM et habitations alors que Villepreux a connu la plus grande expansion démographique du département, la municipalité a essayé de désintéresser le département de se séparer du terrain du Gymnase du collège dès 2013. Pour ce faire, la municipalité avait soutenu en 2013 et 2015 des statistiques de projections fausses sur les capacités du collège avec un effectif maximal de 593 élèves ne devant jamais être dépassé. Ces estimations ont été fausses et sont vérifiées aujourd’hui.

L’expansion démographique entraine une croissance mathématique des élèves de nos écoles avec une tendance soutenue pour une population qui passe de 9000 habitants à 14000 à l’horizon 2025.

Le 17/12/2019, le conseil municipal avec 9 voix pour et 11 abstentions de l’actuelle majorité vote pour la vente du terrain du gymnase du collège au prix de 3.000.000 Euros au promoteur de Kaufman et Broad avec une estimation des domaines pour le prix et une ancienne promesse en 2013 avec OGIC construction pour 4.850.000 Euros.  Alors que depuis 2013 il y a une grande valorisation du quartier avec la Pépinière et les Hauts-du-Moulin. Cette différence de prix en 7 ans était incompréhensible.

Le Gymnase des Hauts-du-Moulin a été construit pour et à la destination principale de la population villepreusienne et non pas pour répondre au collège.

La municipalité de Villepreux motive cette vente à perte pour boucler le financement du gymnase public des Hauts-du-moulin.

En gros elle déshabille Pierre (leur collège) pour habiller Paul ( le gymnase construit pour la nouvelle population de la ville).

Sauf qu’en pratique, le collège ne disposant plus de Gymnase intégré et un effectif qui augmente, embolise de plus en plus les gymnases de la ville qui ne seront plus en mesure de répondre aux associations et aux écoles.

Kaufman et Broad avait financé cette construction du gymnase des Hauts-du-Moulin. Les fonds avaient été versés à la ville mais la municipalité a utilisé en janvier 2014, soit 2 mois avant les élections municipales, cet argent pour bonifier les comptes de la ville en période pré-électorale en remboursant une partie de ses dettes et s’en vanter de son bilan pour les élections.  C’est cet argent qui manque aujourd’hui dans la caisse. C’était inéluctable et c’est aux élus d’assumer leur responsabilité et la vérité.

Tous les rapports comptables de la ville et les mouvements financiers de l’époque 2014 sont avec des explications en ligne et consultables sur le site et la page Facebook de notre association : Notre Villepreux.

Ce que nous déplorons

  1. Un manque d’anticipation et de projet des acteurs publics qui dirigent la ville et le simple souci de sauver la face sans assumer leur responsabilité.
  2. Le déclassement progressif de la ville en ville dortoir avec des constructions HLM en masse sans infrastructure.
  3. Projets d’orientation ou réflexions sans le dire sur les futurs collégiens en surnombre vers les collèges des Clayes-sous-Bois (Hauts-du-Moulin 2 , Val Joyeux et futures constructions dans le viseur).
  4. Sursaturation du collège et dégradation de son environnement détournant dans l’avenir les bons enseignants de choisir notre ville.
  5. Un déclassement progressif de la ville impactant directement la valeur des biens des Villepreusiens et décourageant les entreprises à s’installer chez nous ; Villepreux est la dernière ville de l’agglomération de SQY en terme de commerces et de subventions.

Le principal et dernier atout de Villepreux est son infrastructure éducative.

En conclusion et ce que nous demandons :

  1. Mise à la disposition du département de la parcelle AK382 en lui demandant une extension des classes du collège et de la construction d’une salle multisport intégrée comme tous les collèges en France. (NB : La ville reste toujours propriétaire du terrain).
  2. Zéro artificialisation nette au projet de la municipalité à appliquer à la petite partie verte de l’actuelle cour du collège qui est insuffisante pour installer des bâtiments. Il ne sert à rien à bétonner et ensuite de demander des subventions pour planter des arbres tambour battant. Il faut construire sur la parcelle AK382.
  3. Si les plans le permettent, la récupération d’une petite partie de la parcelle AK 382 longeant le départemental et face à la caserne des pompiers pour la création d’un centre médical avec installations lourdes ouvert 7j/7 en collaboration avec le secteur privé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.