Famille Gondi

Albert de Gondi (4 novembre 1522 à Florence – 21 avril 1602 à Paris) est seigneur de Noisy-le-Roi et du Perron, marquis des Îles d'Hyères, seigneur de Machecoul, de Villepreux et de Versailles, gouverneur de Nantes, de Metz et de Provence, Général des galères de France, pair de France et maréchal de France : il est d'ailleurs connu sous l'appellation de « maréchal de Retz ».

Albert de Gondi (en italien : Albèrto Gondi), 1er duc de Retz , dit le « maréchal de Retz », est un diplomate et un militaire français d'origine italienne, connu pour avoir été l'un des principaux hommes de confiance de la reine de France Catherine de Médicis dans les années 1570.Né le 4 novembre 1522 à Florence, Albert de Gondi est issu d'une famille de banquiers italiens qui s'installa à Lyon au début du XVIe siècle.

Il bénéficia des relations de confiance établies entre sa mère Catherine de Pierrevive et la reine Catherine, et devint lui-même un familier de la cour de France. Il fit une très longue carrière au service des rois de France depuis Henri II jusqu'à Henri IV.Il fait partie des conseillers italiens dont la présence dans le cercle restreint du pouvoir royal fut beaucoup décriée dans les années 1570, notamment après le massacre de la Saint-Barthélemy dont il fut accusé d'avoir été le principal instigateur.

Seigneur de Noisy-le-Roi, du Perron et de Machecoul, comte puis marquis de Belle-Île et des Îles d'Hyères (1573), il est élevé en 1581 au titre de duc de Retz, et en 1582 à la dignité de maréchal de France. Il meurt à Paris le 21 avril 1602. Sa devise est Non sine labore.

La famille de Gondi est une famille de notables et de nobles, d'origine italienne venue de Florence. Elle a donné à l'Italie des Grands Prieurs et des membres du Grand Conseil de la République de Florence, des ambassadeurs à Rome et en Espagne, et des banquiers. Les Gondi eurent de nombreuses alliances et descendances dans les familles italiennes influentes de la Renaissance, notamment les Médicis et les Salviati.

Deux branches importantes de la famille sont devenues françaises, et leurs membres sont entrés dans la noblesse française, donnant à la France des barons de Codun, des ducs de Retz, des marquis de Belle-Île-en-Mer, des comtes de Joigny, ainsi que des évêques et archevêques de Paris, des cardinaux et des maréchaux de France.

Les plus célèbres membres de la famille de Gondi sont en fait issus de l'une de ces deux branches françaises : la branche de Retz.Villepreux a une histoire millénaire.

La famille Gondi fut les seigneurs et les bâtisseurs du nouveau Villepreux des temps modernes.La famille de Gondi est aujourd'hui éteinte depuis près de trois siècles : sa dernière représentante, Marie-Catherine Antoinette de Gondi, religieuse, s'est éteinte en 1716.A villepreux, nous connaissons le domaine de Gondi acquit ensuite par Nagelmackers où se trouve le premier Château de Villepreux avec ses somptueuses dépendances.

La famille Francine amie des Gondi s’installe sur le domaine de Grand’Maisons en 1707 et redonnent vie au nouveau Château de Villepreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.