Le Docteur Alexandre, médecin des pauvres.

Docteur Okinczyc

Nous avons décidé de consacrer des articles dédiés aux différentes personnalités qui ont marqué Villepreux et de leur rendre hommage. Ces personnalités jalonnent par leur nom différentes rues de la ville mais elles ne sont pas toujours connues des Villepreusiens.

La première personnalité de Villepreux que nous avons choisie pendant cette période épidémique est le docteur Alexandre Okinczyc. Il a été lui même emporté par une autre épidémie en son temps.

Dr Alexandre Okinczyc en sa demeure de Villepreux

Alexandre Okinczyc est né le 28 janvier 1839 en Lituanie dans le district du Pruzan.

la Lituanie est une famille de peuple indo-européen qui s'est installée dans le bassin du Niémen. La Lituanie est un grand état qui s'allonge de la mer baltique à la mère noire en comprenant l'Ukraine. Ce peuple a eu une grande proximité avec le peuple polonais.

Alexandre Okinczyc a effectué ses études de médecine à Moscou de 1856 à 1862. Il s'installe à Cherechew district de Purzan en 1862 et exerce la médecine.

Il participe à l’insurrection contre l'occupant russe en 1863. Il est alors arrêté, condamné à 12 ans de travaux forcés dans les mines de Sibérie et déchu de tous ses droits civiques, héritage et titre de noblesse. Il est déporté en Sibérie en 1864.

En prison il retrouve son oncle dont il s'occupe pendant toute sa déportation.

Il réussit à s’enfuir avec beaucoup de péripéties et de misères qui forgent sa personnalité. Il doit s'éloigner définitivement de sa famille et de sa fratrie qu'il ne pourra plus revoir. Il rejoint la France le 5 Aout 1865 en bateau puis le 9 août 1865 Paris.

D'avril 1866 à avril 1867, en France, il doit préparer des examens complémentaires pour être reçu en médecine. Le 2 juillet 1867, il soutient sa thèse de doctorat en médecine.

Le 2 juillet 1867, il est nommé , médecin des pauvres, à Villepreux en remplacement du médecin local décédé. Il va habiter le Prieuré.

Demeure du docteur Okinczyc à Villepreux

La nationalité française lui a été accordée en 1882.

Le 29 avril 1871, il épouse à Hyères dans le Var, , Joséphine Zaleska, la fille d'un grand poète Polonais Bogdan Zaleska émigré en 1830 qui mourut également à Villepreux.

Joséphine Zaleska première épouse du docteur Okinczyc

Il a eu 5 enfants , tous nés à Villepreux; Joseph Théodore était également chirurgien et son aîné Jospeh Okinczyc était un célèbre chirurgien, membre de l'académie de chirurgie.

Il a marqué la ville par son dévouement jusqu'à mourir au chevet de ses malades.

En effet, en mars 1886, une épidémie de grippe touche gravement Villepreux et fait 13 morts dont le curé et le docteur Okinczyc.

On pense que l'épidémie a propagé de Versailles à travers le Ru de Gally. En effet les égouts de Versailles se déversaient dans le Ru De Gally , jadis très propre et poissonneux. De nombreuses plaintes furent envoyées à Versailles sans conséquence.

Le Docteur Alexandre Okinczyc qui résista à la déportation, à l'exode, à l'érysipèle et au typhus en Russie en frôlant plusieurs fois la mort, décède le 18 mars 1886 à Villepreux à côté de ces malades atteints de la grippe.

La dépouille du Docteur Alexandre repose au cimetière de Villepreux.

La tombe du docteur Okinczyc, cimetière de Villepreux , avec Mme Suzanne Jaquard, sa petite fille (photo extraite archives de Villepreux)

Aujourd'hui, une rue très passante au Village porte le nom du "Docteur Alexandre", allusion faite à son prénom par lequel il était appelé.

Rue Dr Alexandre remontant vers l'école Jacques Gillet

Villepreux reconnaissante.

Article rédigé par Dr Golgolab.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.