Le 8 mai 1945 , Nous n'oublierons Jamais.

Mes chers concitoyens,

Il y a eu un monde avant le 8 mai 1945 et un monde après.

En 1939, une horde de sauvages avec des « SS » et des Unités « Tête de Mort » des « Waffen SS » a semé la mort, l’extermination et le chaos dans le monde pendant 6 ans.

L’Europe et la France se sont retrouvées au centre de cette tragédie.

La conséquence a été 50 millions de morts dont plus de 600 mille français.

Jamais dans l’histoire de l’humanité depuis la préhistoire, les grands peuples, guerriers ou combattants de la préhistoire à nos jours depuis les perses, les grecques, les romains et les gaulois, l’humanité n’avait connu de tels actes de sauvagerie et de brutalité à l’encontre de ses semblables que pendant la seconde guerre mondiale par les Nazis.

Jamais un soldat, ni un peuple et ni même les pires dictateurs n’avaient et n’ont porté ouvertement et n’ont revendiqué la « tête de mort » sur leurs drapeaux et sur la tête de leurs officiers.

Les Nazis se savaient sauvages et sanguinaires. Ils le revendiquaient et ils l’exposaient ouvertement au monde et à l’encontre de toute règle de guerre et de respect de la vie humaine.

La croix gammée est l’emblème dextrogyre et inversée d’un signe de tolérance des peuples préhistoriques de la Mésopotamie. Les nazis avaient inversé ce symbole de tolérance car ils voulaient signer leur intolérance et leur cruauté découvertes également au cœur de leurs camps d’horreur.

Le 10 mai 1940 débute l’offensive allemande et la bataille de la France.

Des Millions d’hommes, de femmes et d’enfants se sont retrouvés sur les routes de l’exode, sont assassinés, fusillés ou exterminés et subissent un destin tragique.

Le gouvernement français demande et signe l’armistice le 22 juin 1940 alors qu’il était engagé avec ses alliés de ne pas rendre les armes.

Les militaires français refusent de la signer.

Le gouvernement français sombre dans la collaboration et la France combattante décide de combattre l’occupant. Ce moment inaugure une période de combats et de résistance qui va durer cinq ans avec des dizaines de milliers de morts en France.

Plusieurs centaines de milliers de français, civils, soldats ou résistants meurent pour leur pays et l’idéal qu’ils défendaient en refusant l’occupation et en refusant de se soumettre.

La France et le monde ont alors assisté à cinq années d’occupation et de sauvagerie, d’exécutions, de déportation et d’épuration de l’espèce humaine, des malades, des handicapés et des gens simplement différents au nom d’une idéologie funeste fruit d’invention d’un groupe de personnes anormales.

Les mères ont vu leurs fils partir ou être fusillés sans jamais les revoir. Les enfants de France ont perdu leur père et leur mère. Des familles entières ont été décimées pour nous permettre de vivre libre et nous avons le devoir de ne pas les oublier, de leur rendre hommage et de les remercier de l’héritage qu’ils nous ont laissé, une France libre et ouverte à chacun sans distinction de couleur et d’origine et respectant chacun dans son être, ses croyances et sa pensée.

L’image et les bruits de bottes des soldats allemands à Paris ont fait trembler la capitale de la France et raisonnent encore et toujours dans l’esprit de chaque français qui les ont vécus.

Mais l’esprit et la volonté français ont su résister à travers son peuple mené par le général de Gaulle, les résistants, les maquisards mais également les soldats qui décident d’abandonner le gouvernement français qui avait capitulé en prenant le chemin de l’exil pour se structurer et revenir.

Des français de tout bord politique, de toutes origines, de la France coloniale mais également des étrangers de tout horizon se retrouvent ensemble parmi les combattants pour défendre, sauver et incarner cette terre, cet idéal commun et la liberté.

Ils ont combattu les nazis, ils meurent mais ils vainquirent les sauvages avec leurs alliés américains, britanniques, canadiens, Australiens et les soldats coloniaux, des goumiers Marocains, des tirailleurs sénégalais et algériens de la division Leclerc, du Général De Lattre de Tassigny qui débarquent dans le sud de la France et du Général Juin qui débarquent dans le sud de l’Italie.

Les français qui s’engageaient dans la résistance ou dans les unités combattantes, savaient qu’ils empruntaient souvent un chemin sans retour pour un grand nombre d’entre eux en quittant leur foyer. Beaucoup ne reviennent pas et reposent parmi nous et nous leur rendons hommage ce 8 mai 1945 qui est l’héritage de leur sacrifice et de la capitulation de l’Allemagne Nazie.

Le bilan humain de cette guerre mondiale a été de 50 Millions de morts.

Ces sacrifices ont forgé l’esprit français et nous donne la force de continuer et de défendre notre pays et nos concitoyens.

Aujourd’hui le pays traverse une crise sanitaire et nos soldats vêtus de blanc nous défendent à leur tour dans le même esprit dans nos hôpitaux. Nous avons une pensée fière pour eux et pour ceux qui nous ont quitté dans ce combat.

Dans nos armées, des hommes et des femmes de tout horizon se retrouvent sous le drapeau tricolore, s’engagent à la légion étrangère, un corps militaire unique au monde et se battent tous les jours en première ligne pour la France et pour notre liberté. Nous avons également une pensée pour eux et pour tous nos soldats et nos forces combattantes et pour tous les combattants qui donnent de leur vie pour nous.

Villepreux a pris part aux sacrifices et ses enfants sont tombés pour la France pendant les deux guerres.

Ils ont donné de leur vie et nous poursuivons et sauvegardons leur terre en espérant être à la hauteur à chaque instant. 

Le monde est différent grâce à leur sacrifice et a connu la plus grande période de paix de son histoire depuis le 8 mai 1945 et de la fin définitive de la guerre mondiale en septembre 1945.

Merci à vous, enfants du pays mort pour la France et pour la liberté du monde. Merci pour cet héritage.

Vous avez transformé le monde. Vous nous offrez et vous nous laissez ce bel héritage, notre liberté que nous devons défendre à notre tour.

Villepreux reconnaissante des enfants de sa ville et de ceux de toute la France tombés au champ d’honneur et de tous ceux qui se battent pour la France.

Nous n’oublierons jamais !

Dr K. Golgolab

Pour l'association "Notre Villepreux" A.N.V

Article Rédigé par Dr Golgolab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Taille maximale de fichier : 64 MB.
Vous pouvez joindre : image, audio, video.